A chaque événement religieux comme le grand Magal de Touba, ce sont plusieurs dizaines de décès accidentels qui sont dénombrés sur les routes. Ces bilans aux conséquences désastreuses ont poussé les autorités de la Brigade nationale des Sapeurs-pompiers (Bnsp) à tirer la sonnette d’alarme pour sensibiliser les conducteurs et les usagers de la route. Après constat, les soldats du feu ont relevé un certain nombre de négligences à l’origine des morts sur les routes avant de faire quelques recommandations.

‘’En général, ce qui cause les accidents, c’est 3 facteurs. La personne humaine, l’état du véhicule et enfin celui de la route. Et souvent, c’est la fatigue qui entraîne le plus d’accidents. Parce qu’on ne peut pas faire en une journée plusieurs aller et retour Dakar/Touba ou entre Touba et une autre localité lointaine sans se donner le temps de repos. Si on est fatigué, on doit se reposer. Il ne doit pas y avoir un seul conducteur en de pareilles occasions. Chaque véhicule doit avoir, au moins, deux conducteurs à bord’’, a dit le Commandant Oumar Kane, chef de bureau relation, information publique de la Bnsp.

Voir Aussi  Nécrologie : Inna lillah wa inna ilayhi raaji’uun, Rappel à Dieu de Birane Dème (photo)

Il invite les automobilistes ‘’à respecter le code de conduite et à se rappeler que la priorité n’est pas absolue. Si quelqu’un s’est engagé, même si vous avez la priorité, cédez lui le passage. Si les conducteurs se reposent suffisamment et respectent le Code de la route, et surtout s’entraider, on aura moins d’accidents’’. Il rappelle aussi l’urgence de réduire les vitesses.  ‘’Il n’est pas recommandé de rouler à tombeau ouvert, ni de voyager avec un véhicule dont l’état laisse à désirer avec des pneus usés, des organes ne fonctionnant pas et dépourvu de lumière. Il faut surtout éviter de stationner au milieu de la route, en cas de panne, sans aucune signalisation. Cela cause des accidents.

Voir Aussi  Dernière Minute- Libre dans une semaine : Enorme Rebondissement dans le dossier du capitaine Oumar Touré

Quand le véhicule est en panne, il faut le dégager de la route ou bien baliser, au moins, en amont et en aval, de 100 à 150 m, même si le véhicule est stationné. Un conducteur doit toujours être doté d’une lampe torche la nuit, des triangles de pré-signalisation corrects. Il faut veiller avant tout départ si le véhicule est assez doté en carburant, en huile et en eau. Il y a aussi le port de la ceinture de sécurité qui est vraiment très important. Tous ceux qui occupent les sièges de devant doivent attacher obligatoirement leur ceintures de sécurité’’, recommande le Commandant Kane.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.