Ousmane Sonko, depuis sa sortie dernier, beaucoup de gens ont écrite ou parler pour le “recadrer” d’inciter encore à la rébellion. Ici, c’est Malick Guèye, depuis Marseille, qui tacle Sonko, leader de Pastef à travers un texte intitulé “Preuve de la fausseté de Sonko”. Cette contribution est accompagnée d’une photo en bas, révélant aussi que Sonko a ses nervis.

In extenso 

« Les actes de banditisme, de sabotage ou de vandalisme sont de plus en plus fréquents au Sénégal depuis le mois de mars. Il est donc primordial que chaque responsable politique ou sympathisant du président de la république assure sa sécurité, celle de sa demeure et de ses biens. Pour cela, il est tout à fait normal qu’ils fassent appel à des prestataires spécialisés dans le domaine; ce que les uns et les autres appellent « NERVIS » et qui peuvent assurer la fourniture d’équipements et les moyens humains nécessaires pour assurer leur quiétude.

Voir Aussi  Dernière minute : Ousmane Sonko face à la presse ce vendredi

Nostalgie de la tiédeur du Jacuzzi

Nous avons tous écouté la sortie de Ousmane SONKO le client VIP de « Sweet beauty » qui, certainement, est nostalgique de la tiédeur et du parfum de l’eau du Jacuzzi, accusant le président Macky SALL d’avoir des Nervis.

Nervis  de Sonko

Avec photo à l’appui (voir ci-dessous), nous laissons les Sénégalais juger d’eux-mêmes et de dire de quel bord se situe la violence. Qui en est l’instigateur. Comme nous avons tous eu à le remarquer, le discours de SONKO tourne autour des mots comme: Mortal Combat, violence, confrontation, descendre sur le terrain, faire face à, riposter, loi du talion…,malgré les recommandations de nos guides religieux. Il est temps que les sénégalais ouvrent les yeux et lui disent NON NON et NON, plus jamais de morts.

Voir Aussi  Dernière minute : Ousmane Sonko face à la presse ce vendredi

L’image qui accompagne la publication de Malick Guèye

 

SUNUBUZZ !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.