PREMIER CABINET: Ni mandat d’arrêt, ni mandat d’amener contre Sonko
PREMIER CABINET: Ni mandat d’arrêt, ni mandat d’amener contre Sonko

Une information largement relayée fait état d’un mandat d’arrêt à émettre contre Ousmane Sonko pour violation de son contrôle judiciaire. En effet, comme le révèle en exclusivité le Quotidien Libération, les dirigeants de BASF n’ont pas “démarré” vendredi dernier. Cependant, Jiefang Online a appris de sources judiciaires autorisées qu’aucun mandat d’arrêt n’a été délivré contre Ousmane Sonko à ce jour. En d’autres termes, il n’était pas lié par un mandat – l’obligeant à se rendre dans la chambre du juge – et encore moins par un mandat, après quoi il serait “escorté” directement en prison.
En outre, le juge principal et les avocats de Sonko ont fixé une autre date après avoir convenu de se rencontrer lundi. Polémique : Selon l’un d’eux, plusieurs membres du collectif des avocats de Sonko ont été mobilisés à Ziguinchor dans le cadre du procès Boffa-Bayotte. Nous y reviendrons.

Voir Aussi  “Kiné domou léér leu, kiko réy dou meussa am diam ci adouna…”, les tristes confidences de Mbaye Gaye(vidéo)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.