En garde à vue, Ousmane Sonko a refusé de répondre aux questions des enquêteurs. Prié de décliner son identité, il a refusé de répondre.

Avant le début de son interrogatoire, le leader de Pastef a laissé éclater son amertume. «Je suis dépité», a-t-il martelé, rapporte Libération.

Et d’ajouter face aux enquêteurs de la Section de Recherches : «Day yomb torope (ndlr : ce serait trop facile), je ne répondrai pas aux questions».

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.