L’assemblée, c’est une zone de non-droit budgétaire,  « Gacce dina fi am ».C’est en ces termes que le député de Pastef s’est adressé au ministre des Finances au cours du marathon budgétaire d’hier mercredi.

Dénonçant ainsi le manque de contrôle dans les Institutions, le député de Pastef martèle, « il n’ y a aucun contrôle. Si on prend le cas de l’Assemblée nationale, c’est une zone de non-droit budgétaire. J’avais dénoncé une fraude fiscale, et c’est avéré aujourd’hui. Car les services de votre ministère ont redressé l’assemblée. Tout le monde sait qu’il y a du blanchiment d’argent à l’Assemblée nationale. Et j’espère qu’il n’y a pas de blanchiment de drogue dans l’Institution. Car un député a déclaré qu’il en sait quelque chose ». 

J’avais dénoncé un blanchiment d’escrocs publics à l’Assemblée nationale. Parce que que la commission d’enquête parlementaire a essayé de faire plaisir à des personnes. J’en profite pour féliciter l’OFNAC qui a déposé son rapport sur la table du procureur et qui a confirmé tout ce que je disais sur les 94 milliards et qui a demandé l’ouverture des poursuites contre les personnes concernées

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.