Le Président de l’Alliance pour la Citoyenneté et le Travail a exprimé sur Facebook sa tristesse et son apport moral suite à la disparition de Diary Sow. L’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye demande aux Sénégalais de ne pas en vouloir à Diary. Parce que, explique-t-il, “la classe préparatoire est éprouvante… Laissons la souffler. Elle reviendra à la lumière.”

In extenso son message

“Surtout ne pas en vouloir à Diary. La classe préparatoire est éprouvante. La peur s’installe lorsque le concours s’approche. Celle de ne pas réussir. Encore davantage celle de décevoir les attentes des parents, et dans le cas de Diary celles de tout un pays.

Voir Aussi  Convocation d’Ousmane Sonko: ce qui empêche le juge d’instruction de franchir le pas

Notre faute est de l’avoir trop chargée. Constater son excellence suffisait. En faire le porte-drapeau d’un pays à son âge était peut être excessif lorsque éloignée de son cocon familial, l’assistance adéquate et nécessaire lui a sans doute fait parfois défaut. Solitude, rythme infernal, froid, longueur des transports, sommeil insuffisant, élève redevenu normal face à d’autres cracks, tout cela pèse et peut vous pousser à l’abandon.

Voir Aussi  Appel des Layènes : L’événement maintenu, un nouveau format en vue (Fils du Khalife général)

Rappelons la. Comprenons la. Elle est excellente. Elle peut exceller autrement et pourquoi pas déjà comme écrivaine. Laissons la souffler. Elle reviendra à la lumière.”

Source Senego

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.