De Ziguinchor où il se trouve, Ousmane Sonko reparle de l’affaire Adji Sarr. Le leader de Pastef se lave à grande eau des accusations de viols.

«Je prends à témoin les Sénégalais, Walahi, je le jure, si ce dont on m’accuse était avéré, je n’accepterai qu’aucun Sénégalais ait des égratignures ou perde la vie», jure-t-il.

Sinon, ajoute le nouveau maire de Ziguinchor, «je serai le criminel responsable de toutes ces morts.»

D’après Rewmi Quotidien, Sonko met tout sur le dos de Macky Sall : « C’est la faute de Macky Sall et de ses comploteurs.»

Le leader de Pastef impute également la responsabilité des émeutes de mars dernier au Président Sall, par sa «cupidité et sa boulimie du pouvoir».

Selon lui, «n’eût été la souveraineté du peuple, ce 8 mars 2022, il serait toujours en prison.»

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.