La communauté sénégalaise établie au Brésil est encore en deuil. Après le décès de deux des siens, Samba Mboup et Moussa Sène, originaires respectivement de Kaolack et de Ndangalma (Bambey, Diourbel), un autre compatriote qui y a perdu la vie est enterré sur place.

Selon Les Échos, il s’agit de Samba Dia. Le défunt, né le 18 juillet 1982, est originaire de la commune de Dodel, dans la région de Matam. Il travaillait dans une usine brésilienne. D’ailleurs, les responsables de la boîte voulaient prendre en charge le rapatriement du corps.

Mais, avec la pandémie et la mesure de l’État du Sénégal concernant l’interdiction du rapatriement des dépouilles, son transfert était impossible. Sa famille, mise au courant du décès dès les premières heures, a donné son aval pour qu’il soit inhumé sur place.

Finalement, renseigne le journal, c’est hier qu’il a été accompagné à sa dernière demeure par la communauté sénégalaise. Il repose, désormais, au cimetière musulman de Passo Fundo, dans l’État de Porto Alegre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.