En marge de la visite d’Emmanuel Macron à Dakar, au début du mois de février, le Sénégal et la France ont signé de nombreux accords. Parmi ceux-ci, il y a le marché d’acquisition par l’État sénégalais de 50 000 lampadaires solaires à raison de 1 million 141 mille 365 francs Cfa l’unité. Ce contrat est remporté par le groupe Fonroche éclairage, qui s’active dans les énergies renouvelables.

« Le groupe du Lot et Garonne a emporté un contrat de fourniture de lampadaires qui vont permettre d’éclairer un tiers (du territoire) du Sénégal, informe le journal français Les Échos sur son site. C’est sans doute le plus gros chantier d’éclairage public solaire dans le monde. »

Voir Aussi  Sortie malencontreuse et irrespectueuse envers Ousmane Sonko, le rappeur Nit Dof remet Aissatou Diop Fall à sa place

D’un montant global de 87 millions d’euros (57 millions 68 millions 259 mille de francs Cfa) a été officiellement signé le 2 février 2018, lors de la visite du Président Macron. Les Échos informe qu’Eiffage va se charger de l’installation des lampadaires. Et que le projet est financé grâce à un prêt de Bpifrance (Banque publique d’investissement de France) et du Trésor français.

Voir Aussi  L’État du Bénin explique pourquoi il a détruit l’Hôtel de Yérim Sow (05 Photos)

« Fonroche, qui travaille sur ce projet depuis trois ans, a été choisi parmi une trentaine d’industriels, principalement asiatiques, américains et européens- dont son concurrent bordelais, Sunna Design. L’Agence nationale pour les énergies renouvelables (Aner), qui était chargée de préparer l’appel d’offres, avait mis trois critères en avant : la performance, la vitesse d’exécution et un assemblage local », renseigne la même source.Avec Seneweb

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.