Mbour : Un chef d’entreprise arnaqué à plus de 80 millions par…son ex-copine
Mbour : Un chef d’entreprise arnaqué à plus de 80 millions par…son ex-copine

Après avoir soutiré plus de 80 millions à un chef d’entreprise, une jeune dame de 25 ans porte plainte pour diffamation contre son victime. Ce dernier qui est un européen âgé de 70 ans et habitant à Mbour a été arrêté sur son lit d’hôpital. Les limiers n’ont ménagé aucun effort pour le brutaliser en arrachant les fils qui le maintenait.

T. P.puisque c’est de lui qu’il s’agit avait découvert un retrait frauduleux d’une somme de plus de 80 millions de nos francs de son compte bancaire. de ce fait, après investigation, le chef d’entreprise avait imputé ce vol à son ex-copine nommée F. Gueye. Etant en couple avec une dénommé l. J. L, T. P lui a mis au courant du vol. De son propre initiative, sa conjointe a décidé de faire ses propres recherches sur F. Gueye, l’ex-copine de son amant. Elle a dés lors fait appel à deux de ses amies pour monter un plan afin de savoir la cachette de F. Gueye. C’est ainsi que l’une des amies de l. J. L s’est fait passé pour F. Gueye et l’autre pour sa mère. Dans les audios, la supposée F. Gueye avouait avoir soutiré plus de 80 millions FCFA à T. P et la supposée mère lui disant qu’elle allait lui chercher des marabouts pour faire taire le blanc. Après avoir bien orchestrée le plan, l’actuel copine de T. P. a fait écouter les audios à son amant.

Ayant fuité, les audios ont atterri sur le téléphone de F. Gueye. Cette dernière a donc décidé de porter plainte contre les trois filles et son ex- amant pour écritures privées de banque, collecte et utilisation frauduleuse de données à caractère personnel, diffamation et usurpation d’identité.

Voir Aussi  Acte contre-nature, images p*rnographique infantile : Amy. Mb reconnait avoir eu des rapports s*xuels avec la mineure P. Fall

De son coté, l. J. L aussi avait déposé une plainte contre F. Gueye pour vol. Seulement, en allant à la gendarmerie elle avait amené avec elle un faux relevé bancaire que les gendarmes n’ont pas tardé à démasqué avec l’aide de la banque islamique du Sénégal. Et, c’est sur ces entrefaites que T. P. a été arrêté sur son lit d’hôpital pour faux et usage de faux.

Attrait à la barre, T.P. qui est avoue qu’il n’était pas au courant de ces audios jusqu’à ce que l. J. L les lui donnent . Ce que sa copine a approuvé d’ailleurs.

En ce qui concerne le vol portant sur plus de 80 millions de nos FCFA, F. Gueye, a tout bonnement réfuté les faits, allégeant que les cartes bancaires qu’elle détenait appartient à T.P et qu’elle faisait le retrait en compagnie de ce dernier. « Ces retraits d’argent étaient destinés à payer les dépenses de la maison » s’est dédouané F. Gueye.

Pour tout dommage et intérêt, l’avocat de la partie civile a demandé la somme de 500 millions FCFA.

Pour la représentante du ministère public, les faits sont constants. Puisque, explique le parquetier, « la cybercriminalité a reçu en janvier 2020 une plainte de T.P. et à l’appui, il a produit un relevé bancaire de la banque Islamique faisant état qu’il avait subi un vol de 85 millions. Réquisition faites, cela a été prouvé que le relevé appartenait à Fatou et le solde positif. Hélas, la banque a confirmé que le relevé était faux. A cela, T. P. dit avoir reçu ce relevé d’un chemisier que lui aurait remis son ex épouse avec qui il était en instance de divorce.  Les agents ont relevé des faits de faux contre T. P. concernant le relevé. Et à travers des audios où on aurait entendu la voix de F. Gueye et à mère. F. Gueye disait à sa mère avoir volé à son ex copain. Et sa mère lui aurait demandé d’aller recourir à un marabout pour lui fermer le clapet ».

Voir Aussi  Acte contre-nature, images p*rnographique infantile : Amy. Mb reconnait avoir eu des rapports s*xuels avec la mineure P. Fall

Alors que par ailleurs, poursuit le maître des poursuites, « les réquisitions ont démontré que ces voix entendues dans ces enregistrements ne sont pas celles de F. Gueye et de sa mère. Et une des copine de l’amante de T.P a clairement soutenu que c’est la copine qui a orchestré tout ça. Elle a dit avoir reçu l’ordre d’elle pour enregistrer F. Gueye…L’association de malfaiteurs est établie. Sur l’usurpation d’identité, c’est constant parce qu’ils ont usurpé celle de F. Gueye et de sa mère. Tous les faits qui sont retenus contre eux sont constants. On ne poursuit pas F. Gueye mais T. P. C’est des faits graves. Les condamner tous à 2 ans dont 6 mois ferme pour chacun. Et requalifier pour Diatou en complicité.

Délibéré fixé pour le 17 septembre prochain.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.