Le leader du Pastef qui ne répond ni à la provocation, ni aux insanités, battra bien des records cette semaine.

Tout le monde lui court derrière pour se confondre en excuse. Pour avoir pressenti la pagaille qui règne dans le dossier de la covid-19, mais aussi pour avoir dénoncé la manière de combattre du gouvernement. Même la Ndella royale a semblé renoncer à ses ambitions du côté du Palais, pour faire part de ses regrets et demander pardon à Sonko.

Voir Aussi  Vidéo – Spoliation foncière : Barka Ba fait des révélations fracassantes sur le parti Pastef de Sonko

C’est qu’au rythme où vont les scandales, on ne sait plus à quel saint se vouer. Et il est certain que quand on aura atteint le pique des « ndiombé », le Pastef risque d’avoir de beaux jours devant lui.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.