Une ordonnance d’expulsion et de démolition a été donnée par le Tribunal de Grande Instance (TGI) de Pikine, contre les habitants de la Cité Darou Salam 2 Extension, sise à Tivaouane Peuls.


L’association des 245 familles concernées par cette décision en faveur du patron de Senico, Serigne Abdoulaye Dia,  s’est réunie ce dimanche 30 août pour tirer sur la sonnette d’alarme. « (…) cette décision nous surprend étant donné que nous nous sommes installés sur ce site sur la base d’un projet de lotissement  d’extension de la commune de Keur Massar. Ce projet a été validé et approuvé à la fois par le maire et le sous-préfet en 2008. Et nous disposons de délibérations en bonne et due forme portant les signatures de ces deux autorités. Cela est une preuve intangible que nous nous sommes installés légalement sous la garantie de l’état à travers son administration décentralisée et déconcentrée », font-ils savoir dans leur communiqué de presse parvenu à PressAfrik.

Ces familles d’informer l’opinion que « depuis la réception de l’assignation en justice le mercredi 2 octobre 2019 », ils ont saisi par écrit bon nombre d’autorités dont, en premier chef, le Président Macky Sall, le ministre de l’Interieur, le Gouverneur de Dakar, le Préfet etc.

« Ainsi nous comptons sur ces hautes autorités, afin de résoudre ce problème qui empêche plus de 245 familles de dormir tranquillement, avant que l’irréparable se produise », ont-ils conclu.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.